Le mardi 21 juin, l’Alliance des collectivités pour la qualité de l’air a organisé une journée thématique « Air et enfants » à Marseille. Cette rencontre a permis de valoriser et faire connaître les différents leviers pour agir et préserver la santé des enfants, particulièrement fragiles face à la pollution atmosphérique. Ils sont presque 100% à respirer un air qui ne respecte pas les lignes directrices de l’OMS ! Agir pour protéger leur santé, et celle de les habitant·e·s plus largement, passe par des actions sur la mobilité, l’urbanisme et l’aménagement, mais également par une information adaptée et une sensibilisation dès le plus jeune âge.

Les effets de la pollution de l’air sur la santé des enfants

Les enfants sont plus vulnérables face à la pollution de l’air car leur organisme est en croissance. Les enfants exposés à la pollutions atmosphérique font face à risques accrus de développer des problèmes respiratoires et immunitaires, mais aussi des pathologies telles que le diabète, l’obésité ou la dépression. En France, la prévalence de l’asthme chez les enfants a ainsi augmenté de 12% à 17% entre 2005 et 2012. Dans leur dernier rapport « De l’injustice sociale dans l’air, l’UNICEF et le RAC pointent la vulnérabilité accrue des enfants pauvres, soumis à davantage d’expositions environnementales néfastes  et ne pouvant que très difficilement s’en extraire.

Protéger en amont dès la construction

A l’Eurométropole de Strasbourg, la création d’un nouveau quartier, proche d’une avenue  qui voit passer 45 000/ jour a été l’occasion de travailler sur l’architecture de la future école maternelle pour protéger la santé des enfants de la pollution issue des véhicules. Ce travail, réalisé avec le soutien d’Atmo Grand Est, a permis grâce à des modélisation d’adapter l’architecture de l’école et de diminuer ainsi les concentrations en PM10 et NO2 dans la cour d’école. Un travail sur la ventilation du bâtiment a également été réalisé. Suite à ce projet, les liens entre urbanisme et air ont été renforcés dans les documents de planification (modification du PLUi et création d’une Orientation d’Aménagement et d’Orientation Air), avec notamment une sensibilisations des professionnelles de l’aménagement sur l’enjeu qualité de l’air.

Sensibiliser dès le plus jeune âge

La qualité de l’air devient une préoccupation majeure pour les habitants·e·s, et en tant qu’enjeu de santé public majeur, il est essentiel d’informer et sensibiliser dès le plus jeune âge.  Ce travail de sensibilisation, voire de formation est fondamental puisque ce sont des citoyen·ne·s averties des dangers de la pollution de l’air qui seront les nouveaux ambassadeurs. De collectivités, AASQA et associations comme l’Air et moi se mobilisent pour agir dès le plus jeune âge. En effet, de nombreux acteurs innovent et proposent des formats originaux mêlant connaissances scientifiques et pratiques artistiques pour impliquer les élèves.

« L’air des enfants est fédérateur »

Agir pour améliorer la santé des enfants permet de fédérer plus facilement les différents acteurs et actrices. C’est un levier important pour amorcer un changement dans les mobilités à travers l’exemple des rues scolaires notamment. La Ville de Marseille a d’ailleurs présenté ses différents projets et chantiers en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air :

  • Pour garantir aux petites marseillaises et aux petits marseillais le renouvellement de l’air dans leurs salles de classes, l’ensemble des écoles de la ville ont été équipées de capteurs de CO2 selon les recommandations du Haut conseil de santé publique
  • Pour réduire nos émissions, les enjeux de qualité de l’air sont au cœur du plan de rénovation des écoles. Les travaux permettront de réduire les émissions liées au chauffage en hiver et optimiser la ventilation des locaux en été
  • Pour réduire la pollution liée au trafic maritime, le Maire Benoit Payan a appelé, avec 24 maires de villes méditerranéennes, à la création d’une zone ECA afin de contraindre les navires à utiliser des carburants + propres

Son engagement s’intensifie à travers son adhésion prochaine à l’Alliance !

Retour en images de cette rencontre

Cette rencontre a également permis de faire remonter différentes demandes de collectivités. Un espace dédié aux membres du réseau sera prochainement développé avec des ressources exclusives, des articles, une veille réglementaire et des appels à projets.

Rendez-vous à Strasbourg pour les Assises nationales de la Qualité de l’air les 18 & 19 octobre !

En savoir plus sur notre prochain événement