Santé publique France, l’agence nationale de santé publique, vous convie à participer à un recensement des mesures de lutte contre la pollution atmosphérique mises en œuvre sur votre territoire.

Pourquoi une grande enquête nationale ?

Si ce sont bien les expositions à long terme qui sont responsables de la plupart des effets sanitaires, une partie importante des actions des pouvoirs publics pour lutter contre cette pollution se focalise sur les épisodes de pollution. Ces actions répondent à la sensibilité de l’opinion publique à cette problématique, exacerbée lors de ces épisodes. Toutefois, peu d’études ont ciblé spécifiquement ces périodes d’épisodes de pollution pour déterminer si elles avaient un impact spécifique. Bien que ces interventions bénéficient d’une mobilisation politique, économique et citoyenne très importante, il n’existe pas d’information sur leur efficacité en matière d’effets sur la santé.

Quel est l’objectif de ce projet ?

Ce projet vise donc à évaluer l’efficacité des mesures mises en œuvre lors des pics de pollution. Pour cela, Santé Publique France propose une approche méthodologique, fondée sur des expérimentations naturelles, qui permettent de reproduire les conditions d’un essai contrôlé randomisé afin d’évaluer les effets associés à la mise en place de ces interventions. De plus, Santé Publique France propose de mener une évaluation économique des bénéfices potentiels associés.

Ainsi, ce projet permettra de mener pour la première fois en France une évaluation des interventions visant à réduire les niveaux de pollution, apportant des éléments de preuve sur la répartition des impacts potentiels pour la population en termes de pollution, sanitaire et économique. Il contribuera à évaluer la pertinence, que ce soit d’un point de vue épidémiologique ou des politiques publiques, de concentrer les efforts de l’action publique sur les épisodes de pollution plutôt que sur des interventions plus durables.

Pour toute question, vous pouvez contacter Benjamin Rous : benjamin.rous@santepubliquefrance.fr

 

Crédit image :  Carolina Pimenta on Unsplash