L‘ADEME a publié un guide « Aujourd’hui mon territoire » construit à partir de conseils et de ressources pratiques sous forme de fiches actions. 21 thématiques sont abordées de la qualité de l’air à l’alimentation en passant par la performance environnementale des bâtiments.  Le guide propose des actions en 4 étapes : engager, concrétiser, financer et convaincre.

Améliorer la qualité de l’air dans l’ensemble des collectivités

La pollution atmosphérique concerne toutes les collectivités et pas uniquement les métropoles. Les villes plus petites ou moyennes sont également touchées à travers les transports, l’industrie, l’agriculture, le chauffage, le brûlage des déchets…

Dans son guide, l’ADEME souligne qu’en améliorant la qualité de l’air, les collectivités protègent la santé des citoyens.

Quelques pistes de réflexions pour les élue.s

Les collectivités peuvent mener différentes actions afin de rendre l’air plus respirable et ainsi faire de la qualité de l’air une composante des politiques publiques (politiques d’urbanisme, de logement, de mobilité, d’énergie, d’agriculture…). Il est nécessaire d’intégrer les enjeux de la qualité de l’air dans les différentes formes de projets.

L’ADEME propose quelques pistes pour y arriver comme :

  • Prendre des mesures pour encourager les mobilités actives (vélo, marche, transport en commun),
  • Aménager autrement le territoire pour réduire la pollution (installation de zones à faibles émissions, changement du parc automobile…)
  • Proposer de nouvelles alternatives au brûlage des déchets verts (broyeurs, composteurs, plateformes de collecte),
  • Entretenir et rénover la ventilation dans les établissements scolaires ou accueillant de jeunes enfants tout en favorisant les produits les moins nocifs pour la santé.

Chiffres clés

  • 15 mois d’espérance de vie sont perdus à cause de la pollution aux particules fines, dans les zones urbaines françaises de plus de 100 000 habitants. Source Santé Publique France
  • 33 % des émissions de particules fines en France sont issues du secteur résidentiel (le chauffage majoritairement). Source CITEPA
  • 56 % des émissions d’oxyde d’azote proviennent du trafic routier. Source CITEPA
  • 40 000 décès par an sont dus aux particules fines produites par l’activité humaine (3ème cause de mortalité en France). Source Santé Publique France

Pour en savoir plus

Télécharger les fiches « qualité de l’air »

Télécharger le guide complet « Aujourd’hui mon territoire »